13 juin 2007

Poser un usagi

La ponctualité est parait-il une vertu japonaise et je veux bien croire que dans ce domaine, notre réputation française nous précède. Alors quand une personne vous demande de préciser deux jours avant la rencontre, si vous serez bien à l'heure fixée pour le rendez-vous, vous essayer de tordre le cou aux idées reçues.

J'étais donc au lieu de ce rendez-vous 5 minutes en avance, histoire d'être un peu plus qu'à la hauteur.
J'ai attendu patiemment, observant la foule et ses va et vient. J'ai eu tout le temps d'explorer le périmètre alentour, de faire des petits pas, des grands pas, de m'assoir, me relever, décrire des cercles avec mes jambes, de hocher la tête en haut, en bas , à droite, à gauche, de pousser des soupirs à n'en plus finir, bref de m'ennuyer pendant une heure et de m'assurer que les dits à priori valaient pour tout le monde.

Il n'y a pas de raison, si les français peuvent être à l'heure, les japonais peuvent aussi être en retard, voire très en retard.
Carpe diem alors.

Densha_de_72

Pour passer le temps, je n'avais plus qu'à dessiner les gens dans le métro.

Posté par pages sauvages à 08:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Poser un usagi

    Ca marche pas toujours alors les plans Boilet.....

    Posté par benoaperou, 14 juin 2007 à 21:30 | | Répondre
  • sacré Max !

    Ah les vieux plans pose !
    Pourtant un bon usagi en gibelotte, c'est pas désagréable ^^
    Une question : cette jeune fille poseuse d'usagi, tu lui avais annoncé la couleur ou tu comptais lui demander au dernier moment "ben en fait, si tu enlevais tes vêtements, ça serait pas plus mal, hem..." ?

    Posté par Marutan, 21 juin 2007 à 18:17 | | Répondre
Nouveau commentaire